Combattre les maladies et les insectes ravageurs dans la culture des féveroles Tundra

À la sortie de cet hiver clément, l’état des féveroles Tundra est généralement favorable. La population est bonne dans la plupart des parcelles, mis à part quelques parcelles semées tardivement où la pluie abondante a engendré la compaction du sol et de ce fait une population moins dense.

Les premiers traitements fongicide et insecticide ont déjà été réalisés dans bon nombre de parcelles. Il n’est pas encore trop tard mais il faut augmenter la vigilance dès à présent. Cette newsletter traitera du développement actuel de cette culture et de la présence de maladies et d’insectes.

Quel est le stade de développement de Tundra en ce moment ?

Vers la mi-avril, les premières fleurs ont fait leur apparition. C’était un peu plus tôt que les années précédentes. La montée des températures a boosté la masse végétative. La floraison précoce a favorisé la formation de différents étages de fleurs.

Etat des féveroles au 2 avril à Zwalm dans les Ardennes flamandes.

Etat de la même parcelle à Zwalm au 30 avril.

Les féveroles Tundra en pleine floraison à Audenarde au 30 avril.

Présence de maladies et d’insectes ravageurs

La pression en maladies dans les féveroles Tundra est actuellement relativement réduite. Les premiers symptômes du Botrytis fabae ont été observés dans quelques parcelles. Certains agriculteurs ont déjà effectué un premier traitement fongicide.

Etant donné que la majorité des parcelles sont en pleine floraison, il va falloir surveiller la culture et effectuer un traitement fongicide en cas de présence de la maladie des taches chocolat (Botrytis fabae) afin de protéger la floraison.

Présence de botrytis sur les feuilles inférieures.

En ce qui concerne les insectes ravageurs, le sitone est déjà très actif. Il a provoqué déjà pas mal de dégâts dans bon nombre de parcelles. Dans ce cas, il peut être nécessaire de rajouter un insecticide lors du traitement fongicide. La présence du sitone se caractérise par les feuilles denticulées typiques.

Dégâts considérables provoqués par le sitone (29 avril à Tiegem.

A partir de l’apparition des premières gousses, il faudra augmenter la vigilance. La bruche de la fève devient active et peut occasionner de grands dégâts aux gousses.

Attention aux insectes utiles

Les fleurs des féveroles Tundra attirent beaucoup d’insectes utiles tels que les abeilles et les bourdons. Ceux-ci ont une grande importance pour la pollinisation. Si un traitement insecticide s’avère quand même nécessaire, il vaut mieux pulvériser tard le soir ou tôt le matin, afin de ne pas déranger les abeilles dans leurs activités durant les heures de leurs vols.

Maladies et ravageurs dans les féveroles Tundra

Si vous souhaitez plus d’info sur les maladies et les insectes ravageurs susceptibles de nuire aux féveroles Tundra, cliquez ici pour plus d’info.