Gestion des prairies – voici venu le temps de procéder à la première coupe !

Après la vague de froid de la semaine dernière, l’arrivée de douces températures printanières! De plus, les jours suivants, le temps restera sec.  Cette semaine, la fameuse somme de température de 200°C sera atteinte. La température du sol sera également supérieure à 5°C. La croissance de l’herbe sera donc bien engagée et c’est le moment d’évaluer et de prendre soin de vos prairies.

Fertilisation

Certes, la portance du sol n’est pas encore suffisante partout, mais l’épandage du lisier a commencé sur les parcelles plus sèches. Epandez du lisier fluide éventuellement dilué qui ne colle pas et qui pénètre plus rapidement dans le sol. Assurez-vous d’effectuer une ouverture assez profonde dans le tapis en cas d’injection.

Assurez-vous d’adapter la pression des pneus à la situation afin de ne pas endommager le tapis. Patientez s’il le faut. Le temps restera sec.

Restez suffisamment éloigné des cours d’eau. Cela permet d’éviter les amendes et les maux de tête.

Si la portance du sol n’est pas suffisante ou que l’herbe est trop haute (+ 15 cm), il vaut mieux commencer par l’apport d’un engrais minéral. Il est également conseillé de fertiliser avec du soufre. Cela augmentera la teneur en protéines de l’herbe.

En cas de culture de ray-grass avant maïs, il est conseillé de mettre l’azote tôt. Cela permettra de faucher tôt et de ne pas trop impacter le rendement du maïs qui suivra.

Désherbage

La croissance de l’herbe démarrera cette semaine, mais ce sera également le cas pour les adventices. Il est conseillé de traiter par temps « poussant », dès que la température atteint 15°C en journée et 5°C pendant la nuit.

Les adventices qui peuvent être combattues au début du printemps sont principalement le mouron, la bourse-à-pasteur, le pissenlit et la renoncule

La prairie contenant des trèfles demande une gestion adaptée. Le traitement herbicide ne peut se faire qu’à partir d’une température de 18°C. Il est donc trop tôt pour cela.

Le sur-semis

Lorsque vos prairies contiennent plus de 10-15% de vides, d’adventices et d’herbes indésirables, il est conseillé de procéder au hersage en combinaison avec un sur-semis.

Comment reconnaître les herbes indésirables ? Lorsque vous étirez une plante d’herbe et que vous voyez que le pied de la plante est blanc, vous pouvez en déduire qu’il s’agit d’une herbe indésirable. Celles-ci seront majoritairement éliminées par un hersage qui permettra aux nouvelles plantules de se développer.

Lors du sur-semis, le choix du mélange prairie adéquat est une étape cruciale. Il vaut mieux privilégier les mélanges composés de variétés à croissance rapide. En effet, les nouvelles plantes d’herbe étant concurrencées par le tapis existant, celles-ci méritent toutes les chances. Un mélange tel que BELPRÉ REVITA est composé de 100% de ray-grass anglais tétraploïde, gage d’un démarrage vigoureux et d’un rétablissement rapide.

Teneur en cendres

L’appétence de l’herbe est une caractéristique importante. La présence de cendres diminue l’appétence et la valeur alimentaire du silo.

En hersant et/ou en roulant le tapis, les taupinières et les inégalités seront éliminées. Cela permet de diminuer considérablement la teneur en cendres du silo.