Maïs ensilage précoce presque prêt pour l’ensilage

Des prélèvements effectués au nord du Limbourg ont fait ressortir une teneur en matière sèche de 33% des variétés précoces (FAO 200). Les variétés avec un FAO de 240-250 présentaient une teneur en MS de 27-28%.

A Gembloux (Brabant wallon), nous avons pris un échantillon dans un sol limoneux. Les teneurs en MS y étaient un peu plus faibles et comprises entre 25,5 et 29%.

Ces analyses datent du 23 août. Le 1er septembre, la teneur en MS devrait augmenter encore jusqu’à atteindre entre 30 et 36% dans les sols sablonneux et jusqu’à 28 à 32% dans les sols limoneux.

Comment explique-t-on le fait que le maïs ait atteint ce stade de maturité tout en restant relativement vert ?

Par rapport à la moyenne des 20 dernières années, pour une date de semis précoce, la floraison du maïs a eu 10 jours d’avance. La part de l’épi est bonne à très bonne. Le résultat est une plante assez verte, mais avec une bonne part de l’épi.

Conseil général : Récolter lorsque la plante a atteint 33 à 36 % de matière sèche vous permettra de maximiser les valeurs VEM. Une récolte plus tardive augmente le risque d’une mauvaise conservation.

Que faire en cas de semis de maïs après une coupe d’herbe ?

Certes, ces parcelles ont souffert d’un déficit hydrique pendant les mois de mai-juin mais elles devraient également atteindre le stade de maturité plus rapidement qu’attendu.

En guise de conclusion : réservez d’ores et déjà votre entrepreneur. Vous pourrez récolter début septembre en cas de variétés précoces et 10 jours plus tard pour la plupart des variétés tardives.