15 février Les mycotoxines, un ennemi souvent invisible dans le silo

Que sont les mycotoxines ?

Les mycotoxines sont des toxines produites par des champignons et moisissures. Ces champignons se développent sur les cultures fourragères et ensuite se retrouvent au silo. Ensuite, ils continuent à produire des mycotoxines dans votre ensilage. Les champignons du genre Fusarium, qui produisent les mycotoxines DON (déoxynivalénol) et ZEA (zéaralénone), sont particulièrement répandus. Les mycotoxines n’ont ni odeur , ni couleur la plupart du temps. Elles sont donc difficiles à détecter à l’œil nu. Un ensilage qui semble être de bonne qualité à première vue risque de contenir beaucoup de toxines.

Quand les mycotoxines se manifestent-elles le plus souvent ?

Les moisissures se développent facilement dans des conditions humides et chaudes. La quantité de mycotoxines dépendra donc fortement des conditions météorologiques. Contrairement à l’été 2022, qui était chaud et sec, l’été 2023 fut humide et chaud. Les silos réalisés en 2023 devraient contenir sensiblement plus de mycotoxines. Certes, la récolte du maïs ensilage s’est généralement déroulée dans de bonnes conditions mais les pluies persistantes à partir de la mi-octobre ont perturbé le battage du maïs grain. Les silos CCM et MKS (maïs épi broyé) réalisés plus tardivement peuvent donc être considérés comme des silos à risque.

Les conditions de stress jouent également un rôle important dans le développement des champignons. Celles-ci peuvent toutefois être évitées. En effet, vous pouvez optimiser les conditions de croissance en choisissant des variétés dotées d’une bonne croissance juvénile. En général, la croissance juvénile des variétés précoces est bien meilleure que celle des variétés tardives. Une variété précoce aura également atteint un stade de développement plus avancé en cas de sécheresse estivale, par exemple. De plus, grâce au meilleur développement de leur système racinaire, les variétés précoces supportent mieux la sécheresse.

Quels sont les symptômes d’une teneur trop élevée en mycotoxines dans l’ensilage ?

Pour cela, il faut faire la distinction entre les ruminants et les autres animaux.

Les bovins sont des ruminants. Ils sont un peu plus aptes à transformer les mycotoxines en substances moins nocives. Dans l’élevage bovin, les problèmes sont donc moins aigus, mais les mycotoxines peuvent tout de même causer de nombreux dommages, tels qu’une perte d’appétit, une baisse de la fertilité, une diminution de la production laitière, etc.

Dans l’élevage porcin, les mycotoxines sont plus nocives et causent des problèmes aigus. En règle générale, elles entraînent une baisse de la fertilité, un plus grand nombre de porcelets mort-nés et même des avortements chez les truies. Les mycotoxines endommagent la paroi intestinale des porcs, réduisant l’ingestion d’aliments et donc l’indice de consommation.

Une culture saine récoltée dans des conditions sèches permet d’obtenir un ensilage sain et de bonnes productions

Une bonne rotation des cultures et un labour annuel pour enfouir les résidus de culture : ces deux facteurs exercent une bonne influence sur les teneurs en mycotoxines. De plus, il faut absolument récolter avant le 25 octobre. Lorsqu’une culture saine peut être récoltée dans des conditions sèches, la teneur en mycotoxines de l’ensilage sera beaucoup plus faible. C’est une autre raison pour laquelle il vaut mieux privilégier les variétés précoces. Nous ne pouvons pas changer les conditions météorologiques mais la probabilité d’obtenir de bonnes conditions pour l’ensilage ou le battage est beaucoup plus élevée lorsque vous pouvez récolter plus tôt dans la saison. La teneur en matière sèche de l’ensilage est également un critère important pour une bonne conservation. Il est essentiel de surveiller le stade de maturité au moment de la récolte et de contacter l’entrepreneur à temps. Le programme Agrility peut vous aider à cet égard. En outre, il faut bien tasser l’ensilage pour évacuer le maximum d’oxygène et permettre l’acidification anaérobie.

author avatar
info@flux.be

Voulez-vous resté informé ?

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités dans votre boite mail.

    déclaration de confidentialité.