Eerste symptomen dwergvergelingsvirus in wintergerstvelden in België

Premiers symptômes du virus de la jaunisse nanisante dans des parcelles d’escourgeon

Les premiers symptômes du virus de la jaunisse nanisante ont été observés dans des parcelles d’escourgeon dans la région de Celles en Hainaut.

Les agriculteurs qui ont semé du Rafaela ne doivent pas s’inquiéter. Cette variété tolérante au virus de la jaunisse nanisante ne présentera aucun symptôme de cette maladie.

Ce n’est toutefois pas étonnant que le virus de la jaunisse nanisante apparaisse. En effet, depuis septembre 2018, l’utilisation d’Argento est interdite en Wallonie. L’automne dernier, il fallait donc recourir à un autre insecticide afin de lutter contre les pucerons virulifères. Ce n’était pas une sinécure. Les températures élevées en octobre ne facilitèrent pas le contrôle des populations de pucerons. Un seul traitement s’est avéré insuffisant, surtout dans les escourgeons semés précocement. De plus, on y observe de nombreux champs de maïs ensilage.
C’est une plante hôte par excellence du virus de la jaunisse nanisante propagé facilement par les pucerons sur les plantules d’escourgeon.

Les agriculteurs qui font face à des dégâts dans leurs parcelles sont mis devant le fait accompli. Il n’existe aucun traitement curatif. En cas de dégâts trop importants, il va falloir retourner la parcelle et envisager d’implanter une autre culture.